Comprendre la Rotoscopie

La Rotoscopie est un procédé utilisé en animation qui consiste à retracer les contours d’une image en prise de vue réelle afin de la transposer en dessins.

On retrace donc chaque contours, image par image d’une séquence filmée, afin de préserver le réalisme de la prise de vue.

Bien sûr, rien n’empêche d’être créatif en animation car la rotoscopie permet de réinterpréter les contours des personnages ou de créer un style visuel très original et parfois surprenant!

Cette technique est donc à mi-chemin entre le réalisme du mouvement d’un film sur pellicule et l’originalité graphique qu’offre l’animation.

Prenons donc l’exemple d’un personnage filmé avec une caméra que l’on aimerait intégrer dans un univers fantaisiste et totalement créé de toute pièce.

On commencera donc avec une simple photo comme celle-ci :


Rotoscopie image réelle
Image en prise de vue réelle

Et ensuite, on viendra « rotoscopier », c’est à dire retracer les contours du personnage en stylisant à volonté afin de donner un look final à l’animation :


Image rotoscopie
Image une fois rotoscopiée

On peut même aller plus loin et pourquoi pas ne garder que la tête afin d’appliquer un corps d’alien ou n’importe quoi d’autre sur notre personnage filmé au préalable.

Comme toujours en animation, la seule limite est l’imagination!


Rotoscopie Robert Downey Jr
Image rotoscopiée et réinterpétée

Les débuts de la Rotoscopie

Les premiers films d’animation à utiliser la rotoscopie datent de quasiment des débuts de l’animation elle-même.

Mais le procédé fut perfectionné et breveté en 1915, sous l’appellation « Rotoscope » par les réalisateurs américains Dave et Max Fleisher.


Fleisher brothers rotoscope
Le Rotoscope des frères Fleisher

En 1914, ils produisent 3 court-métrages afin de démontrer l’efficacité de la technique.

Puis, il utilisèrent le Rotoscope pour produire la série « Out of the Inkwell » (1918-1929). Série dans lesquelle ils mettaient en scène les personnages de Koko le clown et Betty Boop :



La rotoscopie dans les effets spéciaux au cinéma

La rotoscopie dans le domaine du cinéma est utilisée afin de découper les contours d’un objets ou d’un personnage qui a été préalablement filmé sur pellicule. Puis de l’intégrer dans un autre environnement que celui d’origine.

Cette technique est très utilisée au cinéma car elle permet de créer des compositions d’images originales avec 2 sources ou plus d’images filmées (ou générées par ordinateur).

Dans le domaine du cinéma, on appelle cette technique « Roto ». Le principe est de créer un cache ou plus particulièrement un Matte Painting. Ceci permet l’assemblement de plusieurs images de sources différentes qui seront ensuite regroupées grâce au Compositing.

De nos jours, on utilise la Roto avec des logiciels tels qu’After Effects. Technique qui permet de créer des masques afin de cacher une zone particulière de l’image.

Cela permet d’isoler un personnage et l’intégrer dans un décors issus d’un autre planète!

La technique du Matte Painting fut très utilisée pour des films tels que « Star Wars » (1977). Tel vous pouvez le voir dans ce documentaire vidéo :



De nos jours, on découpe avec la Roto entièrement par ordinateur! Voici un exemple de roto effectuée dans After Effects :



Quelques exemples d’utilisation de la rotoscopie en animation

Il existe de très bons films entièrement réalisés avec cette technique qui permet d’avoir un style visuel très particulier. On obtient un résultat plus artistique, tout en ayant une fluidité de mouvement réaliste.

Dans le genre, on peut trouver « A Scanner Darkly » (2006). Un film mettant en scène Keanu Reeves et Robert Downey Jr dans un univers au look animé!

Le film fut tourné digitalement, puis rotoscopié image par image avec le logiciel Rotoshop :



Pour ceux que ça intéresse, voici un petit « Making of » sur l’utilisation de la rotoscopie pour le film « A Scanner Darkly ». Très intéressant!



Dans un autre registre, on trouve « Valse avec Bachir » (2008), un film documentaire qui aborde le sujet de l’intervention militaire Israélienne au Liban en 1982 et réalisé par Ari Folman.

Ce film est le 1er long-métrage documentaire d’animation et l’un des seuls du genre :



Pour finir, voici un exemple concret du résultat que l’on peut obtenir lorsque l’on pousse le style graphique à son paroxysme!

Le résultat donne une animation très vivace et stylisée qui se prête parfaitement à l’esprit dansant du thème utilisé pour la vidéo :



Pour ceux qui aimeraient Rotoscopier!

Pour utiliser cette technique, pas besoin du Rotoscope de Fleisher, ni même d’un grand talent de dessinateur!

Vous pouvez faire ce travail vous-même, à la maison, en utilisant une table lumineuse sur laquelle vous pourrez décalquer les images imprimées d’un film.

Ou encore, pour ceux qui auraient le matériel, vous pouvez également utiliser une tablette graphique pour recopier les images tirées d’une séquence filmée et décomposée image par image dans un logiciel tel que Photoshop.

À ce sujet, voici un petit Tutoriel divisé en 3 vidéos (en anglais) bien intéressant sur comment produire une animation en rotoscopie par vous-même! Chanceux que vous êtes…





À vos crayons!


Spiderman rotoscoping meme


Leave a Reply